7 juin 2006

Dico : Cannibalisation Web

Historique de la Cannibalisation Web ?

C'est ma définition/traduction de la parade "mirroring" utilisé par les optimisateurs peu scrupuleux de l'époque pré-marketing Web pour avoir le plus de résultats possibles dans la première page de résultats des moteurs de recherche. Ces gens dupliquaient tout simplement et intégralement de nombreuses pages de leur site sur deux ou de multiples noms de domaine différents pour accaparer le maximum de résultats dans la première page des moteurs de recherche.

Cette expulsion massive des optimisateurs peu scrupuleux (black hat) utilisant cette technique est apparu à ma souvenance pour la première fois dans le monde de l'optimisation Web il y a quelques années lors de la célèbre mise à jour des algorithmes de Google prénommé par Brett Tabke le "Florida update" il y a 3 ans en à la mi-novembre. Un vrai tsunami. Comme vous le voyez dans le liens ci-haut, c'est tout de même près de 60,000 pages et des dizaine de milliers de "post dans les forums spécialisés qui ont été ébranlé de ces techniques douteuses à l'époque et qui ont été plus ou moins évacués des moteurs de recherche.

Pourquoi je reviens sur cette très vieille affaire, dixit à l'échelle Internet ?

En analysant aujourd'hui la communication Web d'un nouveau client, j'ai remarqué que son nouveau site spécifique pour mieux développer son produit vedette avait utilisé en partie les mêmes textes que sur le site mère. Erreur ! Même si les pages du nouveau site sont tout de même indexées par Google (donc pas totalement bannies), elles n'apparaissent jamais dans une recherche très spécifique du style "dix mots-clés entre guillemets" qui pourtant sont tous contenus dans les pages des deux sites? Seul le site de la maison mère apparaît dans les résultats !

C'est me semble-t'il plus pénalisant depuis le nouveau update du mois de mars par Google surnommé Bigdaddy qui semble encore plus tatillon sur cette pratique. Et je trouve ça parfaitement logique et même très bien.

Si l'on transpose cela dans la vraie vie : Je connais pas beaucoup de succursales de Jean-Coutu de la côte-nord ou du Lac St-Jean où on utiliserait le même phrasé pour me répondre sur une question que si je contactait le siège social de l'entreprise.

Diversifiez votre écriture rédactionnelle selon votre clientèle. Dans le site du siège social vous pouvez utiliser un style d'écriture plus généraliste et de langage plus soigné et dans vos sites spécifiques et/ou régionaux, utilisez un style plus technique et s'approchant plus du language populaire en décrivant les problèmes et solutions que vos produits et/ou services solutionnnent !!!

Technorati Tags: , ,

1 commentaire :

Martin Lessard a dit...

Mais aujourd'hui avec le rss ou les blogs qui reprennent les billets des autres (pensons à leblogueur.com) est-ce que ça pourrait nuire à notre site original?