31 août 2006

Les statistiques de fréquentation Web : De plus en plus imparfaite


J'ai dû analyser dans mes 1o dernières années des terabytes de fichiers journaux (log files). Depuis 4 ou 5 ans leurs validités sont en déclins constants et ce indépendamment du logiciel d'analyse utilisé. Même les vieux de la vieille comme WebTrends sont de plus en plus déficiants.

Je préconisais d'ailleurs dans ce billet intitulé "Statistique Web : La perfection n'existe pas" deux systèmes en lignes par étiquetages doublé d'un système par log.

À la suite de ce billet Google Analytic est devenu disponible pour tout le monde. Après quelques comparaison je conseillais seulement celui-là à la grande majorité de mes clients tout en spécifiant que les meilleurs indicateurs sont toujours les témoins codés et leurs ventes ou demandes de renseignements.

Mais depuis la montée de Firefox - et autres fureteurs avec onglets (tab browser)- dans les statisques d'utilisation qui sont à l'heure actuelle de 12% à 60% selon le type de site (genre de site d'un site de météo jusqu'à un site nerds comme Slashdot), nos chers témoins (étiquette javascript et/ou cookies) sont passablement largués par cette nouvelle forme de navigation et ce, sans parler des nouvelles façons de coder les pages avec des layers invisibles, les CSS et l'Ajax !

J'adorerais savoir ce que les Networldmedia, CanoeKlix et même les Adwords comptabilise quand le client qui ouvre dans plusieurs onglets quelques publicités avec un seul cookie et témoin de leur unique fureteur ?

Aucun commentaire :