5 déc. 2006

L'affaire Michael Anthony Bradley

Le mystère restera sur une des affaires les plus délicates pour Google et sur sa poule aux oeufs d'or. La publicité au clic !

Retour en 2004

  • Le 14 mars 2004, Aaron Wall nous révèle un logiciel en vente pour $1,000, Google Clique, qui permettrait d'automatiser des clics frauduleux sur des annonces Adwords.
  • Le 18 mars 2004, Michael Anthony Bradley est arrêté pour tentative d'extorsion (et diverses infractions de fraudes électronique) grâce à l'enregistrement par des agents spéciaux fédéraux chez Google.
  • Le 24 juin 2004, ClickFraud Report nous apprend que le sir Bradley a déposé une caution de $50,000 pour rester en liberté et que Google coopère pleinement dans l'enquête.
  • Le 4 décembre 2006, Business Week nous apprend que toutes les charges ont été abandonnés et que, selon toute vraisemblance Google ne voulait pas coopérer et dévoiler trop d'information sur la problématique de la fraude aux clics.
Bizarre, qu'avec une preuve qui semble assez solide M. Bradley s'en tire aussi facilement et échappe au 20 ans de prison et à l'amende de $250,000. Google ne semble pas très chaud à discuter de cette problématique, mais risque de créer un petit tsunami avec cette affaire.

Aucun commentaire :