2 mai 2008

Quand les publicitaires recuperent des moyens virals pour de l'affichage

Une seule chose que j'espère d'Isabelle Hachey et Martin Croteau sur leur article qui frise le publi-reportage est qu'il fasse leur devoir et aillent ensuite intéroger les commerçants aux alentours de ces écoles de ces produits cochonneries malsaines et nous fassent un topos sur l'augmentation ou non des ventes de cette merde dans un mois !

Ça m'a fait penser au phénomène "Slashdotage" de l'époque ou maintenant au Digg effect. Oui ça créer un fameux buzz, mais même si dans le graphique des visiteurs ci-dessous d'un simple article de cette startup montréalaise qui a été Diggé, l'effet viral est très très éphémère et peut parfois être catastrophique si votre serveur ne tient pas le coup ce qui n'est pas arrivé dans ce cas-ci.
Mais ce graphique témoigne tout de même que l'engouement viral venant d'une seule source est drôlement éphémère et n'est surtout pas garant d'une stratégie efficace de rayonnement à moyen ou long terme comme le montre la reprise de la courbe très normale de popularité du site après le pointe Diggienne de mars.

Aucun commentaire :