6 déc. 2008

Tourisme Montreal sur le Web : La Francophonie oubliée ?

Bon, comme je suis interpellé par le billet de M. Camart, je voudrais mettre quelques petites choses en perpective surtout après ceci :
De notre côté, nous avons accès aux chiffres. Les fameux chiffres qui prouvent hors de tout doute que notre mandat SEO a été accompli. Les fameux chiffres qui montrent que les prédictions des nombreux auteurs des critiques étaient particulièrement erronées. Les fameux chiffres, accompagnés désormais du recul nécessaire que ces mêmes détracteurs rêveraient d’avoir en leur possession pour prouver à leurs lecteurs qu’ils avaient raison, comme d’habitude.
Pourquoi ne pas les dévoiler, ces chiffres ? Et surtout d'où viennent vos visiteurs ?
Ce sont mes taxes (maj: voir commentaires) une petite partie de mes taxes après tout !

Comme je suis dans l'ignorance, je regarde les résultats des moteurs de recherche et je trouve ceci :

En anglais oui

Ce que je vois, c'est que oui, Whoupi sur "montreal" le site de Tourisme-Montreal.org se classe premier sur Google.com avec un système d'exploitaion configuré en anglais.

Si par contre j'utilise un système d'exploitation configuré en français, "montreal" passe en 8e position et si l'on ne compte pas les résultats Google Maps (pourquoi ne pas l'avoir inscrit là aussi ?) et aussi Les actualités. Sinon c'est le 10ème lien proposé et ce toujours pour une recherche lancé du Canada. Je pensais que Tourisme Montréal voulait des touristes étrangers, non ?

Le résultat proposé est aussi uniquement en anglais :

Traveller | Tourism Montreal - [ Traduire cette page ]

Information about local hotels, restaurants, attractions, festivals and services for the tourism industry.
www.tourisme-montreal.org/

En Francophonie non (n'est pas dans les résultats standards pour "montréal" et très rarement sur "mots-clés + montréal")

Lançons maintenant la même requête de la France, avec encore et évidemment un système d'exploitation configuré en français.

Pour ce faire, j'ai ajouté le paramètre &gl=fr afin de simuler une recherche faîte depuis la France. Au mieux, une 15e position avec "montreal" et une 19e position avec "montréal" et seulement en recherchant dans tout le Web. Si jamais vous utilisez l'option logique Pages Francophones, bonne chance pour le trouver dans les résultats standards.

En contre-vérifiant avec une gentille dame en France, le site tourisme-montreal.org n'apparait pas dans les premières pages de résultats comme tel, mais uniquement si l'on active le lien de sous-recherche suggérée "montréal tourisme" qui s'affiche à la fin des pages de résultats car elle a utilisé l'option Pages Francophones ce qui est tout de même un peu normal (et sans lui avoir le moindrement suggéré, un ami qui nous a mis en relation peut le dire) si on sait que la langue française est tout de même normalement associé au Québec. En prime, c'est évidement le même site proposé que ci-haut avec toujours une description uniquement anglaise. Ceci vaut pour tous les pays ou l'interface francophone est proposée/utilisée sur Google (Algérie, Belgique, Maroc, Suisse, Luxembourg, etc).



Le même constat s'applique au terme "hébergement montréal" et plusieurs autres mots-clés. Dès que l'interface est en français, le site n'apparait plus dans les résultats alors qu'en anglais il apparait parfois mais toujours avec une description anglaise.

La francophonie c'est tout de même 200 millions de touristes potentiels !

3 commentaires :

Pierre Bellerose a dit...

Eric,

Un élément important mais qui ne touche pas le fond de ton billet :
Tourisme Montréal est un organisme privé (à but non lucratif) qui est financé aux 2/3 par une taxe sur les chambres d'hôtels (essentiellement à Mtl des visiteurs hors-Qc). Donc ce sont les touristes étrangers qui financent la promotion touristique de Montréal. Les fonds publics ne représentent que 10% à 15% de notre budget.

Nous te reviendrons bientôt avec les chiffres de la performance du site web.

Au plaisir

Christophe a dit...

Eric, merci pour ton billet qui me donne quelques pistes supplémentaires de recommandations, c'est très aimable.

Mais malgré le temps que tu as passé à prouver à tes lecteurs que tu avais raison, il semble bien que tu sois allé un peu vite en besogne. Je me souviens de l'affaire DuProprio ou tu avais fait preuve de la même promptitude.

Tu t'en prends au SEO sur le site de TM. Il n'est pas parfait, oh ben, quelle nouvelle. Mais tu sembles oublier les choix technologiques et les volontés parfois inébranlables d'un client avec lesquels il faut très souvent composer. Ça a été le cas avec Tourisme Montréal, ce sera le cas avec d'autres clients.

Quant aux fameux chiffres, ils me montrent que les objectifs SEO ont été atteints, ce qu'une étude exécutée sommairement à un instant T sur Google uniquement ne peut en aucun cas démonter. Le SEO étant justement comme tu le sais un "work in progress", un processus sur du moyen et long terme.

Ces chiffres, ce n'est de toute façon pas à moi de les communiquer.
Pierre, tu ne devrais d'ailleurs pas te sentir obligé de les communiquer, TM n'a pas à se justifier sur commande.

nicolask7 a dit...

Eric, tu as fais un backlink sur le site de TM, tu vas peut-être te faire avertir car si je me rappelle bien leurs politiques, ça ne serait pas permis :D