3 juin 2009

Google is the Google Killer

Hé oui, ne cherchez pas plus loin, Google se torpille tranquillement lui-même. Comment ? De nombreuses manières, mais surtout avec l'historique de navigation (Web History) et la personnalisation des résultats et sa localisation.

La mention des résultats personnalisés est d'ailleur passé du haut de l'écran à droite, (où il était bien en évidence) dans la ligne où était écrit le nombre de résultats -, au bas de la page, presque caché.
Ceci impacte grandement les résultats présentés, jusqu'à mettre un résultat de la 35e position à la 3e place ! Et désactiver votre historique Web peut s'avérer un réel problème, car avec les nombreux services de Google, (Gmail, Reader, Calendar, Analytics, Blogger et les 50 autres) vous êtes très souvent captif de votre compte chez Google.



Et quand finalement vous vous déconnecté de tous ceux-là, vous avez cet écran où il vous faut entrez votre mot de passe pour effacer votre historique. Mais, si comme moi, vous utilisez la version américaine de Google, et vlan, vous vous retrouver connecté encore à Google.com, sans la mention de personnalisation et d'historique, mais avec de petites traces de vos clics sur les résultats. Google semble avoir des politiques différentes de pays en pays pour l'aggrégation de vos escapades sur la Toile.

Heureusement, en ajoutant le paramètre &pws=0 à la fin de l'URL de votre précédente recherche, vous pouvez annuler la personnalisation de votre historique de navigation et finalement voir ce qui les autres utilisateurs "vierge" perçoivent en utilisant Google.

Je ne comprends pas pourquoi Google pousse si fort pour sa personnalisation. Oui je comprend que la localisation des résultats est utile, que nos données de navigation lui soit utile, mais il se tire dans le pied avec la personnalisation des résultats.

Plusieurs de mes clients ne voit plus la nécessité d'utiliser Adwords, car en cherchant et veillant sur leurs secteurs d'activités, ils voient leur propre site souvent très bien positionné, alors que dans la réalité, il est passablement, et de plus en plus, très loin de ce que voit les autres utilisateurs de Google voient.

2 commentaires :

François Vachon a dit...

Ici, deux clienteles se confrontent, les utlisisateurs de et les annonceurs.

Google ne peut servir les seconds s’il perd les premiers.

Il faudrait donc maintenant s’imaginer une série de personna cibles, s’imaginer l’influence de leur historique de navigation pour s’imaginer les résultats du positionnement que chacun obtiendrait. Ça devient en effet une question de foi et non de preuve.

Peut-être qu’il ne faut tout simplement plus accorder au positionnement l’importance qu’on lui a toujours accordé mais se fier d’avantage aux résultats observés pour chaque campagne dans son outil de WA.

Mais l’utilisation d’Adwords reste observable et quantifiable, non?

Benoit Colin a dit...

Je suis a moitié d'accord. La personnalisation ne gêne que les annonceurs et webmasters, pas le client internet lambda.

Par contre, super le paramétre &pws=0 à la fin de l'URL, je connaissais pas, merci

Une bricole : "Google IS the google killer" ;)