28 janv. 2009

Chef d'orchestre en Rayonnement Web

Avec l'avénement et la montée en puissance des réseaux sociaux, des bons vieux Facebook et Flickr à la nouvelle étoile Twitter la dynamique de rayonnement (marketing) Web évolue rapidement. J'en ai d'ailleur discuté hier avec quelques personnes au Yulbiz, dont Claude nous parle ici, et tous sont aussi surpris de la diversification des créneaux comparativement à il y a seulement 3 ans.

En fouillant la Toile ce matin, je suis tombé sur ce billet qui parle d'une étude résultant d'un sondage sur "Que sera le rôle du marketing en 2015 ?". Le titre d'une des quatres visions m'a particulièrement plus :
3. The network orchestrator (Diego): Diego's company is made up of virtual teams and workplaces. It involves a network of collaborating companies with efficient value chains and logistics. He is a master networker with an ability to spot trends ahead of the curve. He is flexible and easily changes course. Diego understands that creativity is as important as the bottom line contribution in measuring success for marketers.
C'est tellement de plus en plus vrai et ceci dès maintenant pas en 2015 !

26 janv. 2009

Gardium-greve.com : Quand les tactiques de rayonnement Web deraillent

Je viens de voir dans mes statistiques Web un nouveau référent : Gardium-greve.com ?

Drôle de nom de domaine pour mon blogue qui est relié trés spécifiquement et intentionnellement aux nerds du marketing et SEO que moi j'aime mieux appellé, surtout dans ce cas-ci, au rayonnement Web.

Je vais donc voir ce drôle de nom de domaine et je constate que ce nouveau blogue d'une compagnie de sécurité a aspiré le nom des journalistes et bloggeurs techno les plus présents sur la Toile du Québec et de la France en ce moment, (update 23:h20) même si il semble s'être arrêter à la lettre M du prénom pour le moment:
Je trouve très très déplacé de ce blogue et de cette compagnie de sécurité en gestion de conflits de travail, de mettre en ce moment spécialement, des journalistes (et bloggeurs/chroniqueurs) qui n'ont absolument aucun rapport avec la sécurité et une particulièrement (Genevieve Lefebvre) qui est présentement en conflit avec un quotidien montréalais, qui a mis en lock-out ses employés en Blogroll.

C'est une tactique très misérable d'un conseiller qui connais mal la blogosphère pour conseiller ce client. Ok pour mettre le nom de Claude Poirier ou autre chroniqueur judiciaire en blogroll, mais que font les nom de Pisani, Benoit Raphael ou de Christian Guy dans ce blogroll ? Aucun intérêt sauf que plusieurs de ces personnes ont une certaine influence dans la Toile québécoise et française.

Pas fort ! Les retours de flammes (flamming) vous connaissez ?

Retour sur ma Google Bomb et analyse des resultats

La concoction de la "Google bomb"

J'ai débuté ma bombe par faire un billet sollicitant mes lecteurs à mettre un lien dans leur "blogroll" (liste de liens d'un blogue) vers 13h30 mercredi. Je fis cet exercice dans mes 2 autres blogues aussi.

Premier résultats en moins de 12 heures

Déjà, mercredi soir, je voyais la page de Barack Obama du site de la Maison Blanche apparaître en 18e position. Le lendemain matin la même page passe à la 12e position et après avoir obtenu d'un amis qui a passablement de visiteur un lien, ainsi que quelques autres, moins d'une douzaine à ma connaissance, la 1ère position était obtenu.

Environ 24h plus tard, première position

À 13h45 je remarque que ma petite bombe sympathique avait fonctionné. Je me doutais qu'elle fonctionnerait, mais jamais si rapidement.

Comment ?

Comme le site de la Maison Blanche avait été complètement refait et avec de nouveaux contenus et aussi de nouveaux URL, il était prévisible que les premiers mots-clés servant de texte d'ancre (anchor text) vers une nouvelle page et son nouvel URL auraient un meilleure empreinte que si la page aurait été ancienne et déjà beaucoup lié.

Maintenant que j'avais réussi mon petit coup fumant, je me mis en tête de le faire savoir chez Google pour voir comment ils réagiront. Je me doutais qu'elle serait désamorcée par Google mais j'avais un mince espoir que non vu qu'elle était, - pour une première -, sympatique et que le nouveau venu à la Maison Blanche jouit d'un très bon capital de sympathie.

Faire rayonner la bombe Google avant qu'elle ne soit désarmorcé

Ici c'était assez simple, mais encore ici j'ai été surpris par le rayonnement rapide de la nouvelle. J'ai été simplement faire un tour dans le forum de Blogoscoped pour faire par de mon petit exploit et comme le site de Philipp Lenssen est très suivit par toute la communauté du SEO et par la majorité des médias technos.

Vers 15h00 la nouvelle sort du Forum et fait la Une du site de Blogoscoped. Quelques minute plus tard c'est Mashable. Puis environ 20 minutes après c'est au tour de Cnet News. Et encore WebmasterRadio.fm qui lui embarque en prime dans la vague. Au total une centaine de sites ou blogues l'on repris en 24 heures!

Le déraillement de la bombe

Comme la page liée par la bombe était assez récente et qu'un petit nombre de liens poitaient sur celle-ci, la mise en titre des deux mots-clés "cheerful achievement" des articles combiné avec leur propre "autorité" leur a donné pour quelques heures les premières position et repoussé la page de Barack un peu plus bas. Mais au soir venu, celle-ci reviendra en première position pour environ 12 à 18 heures.

Google nous explique le désamorçage

L'avantage de cette nouvelle bombe est qu'elle a éclaircie maintenant encore mieux le fonctionnement des algorithmes du moteur de recherche Google et aussi maintenant les algorithmes spécifiques de détection des bombes et celui du désarmoçage grâce au billet de l'ingénieur en chef Matt Cutts chez Google. Du rarement vu chez Google, est-ce l'ouverture et la transparence de Barack Obama qui déteint aussi chez Google ? Il a même pris la peine de me répondre dans les commentaires de son billet :
Eric Baillargeon, no hard feelings, and I think the people that liked the [cheerful achievement] Googlebomb enjoyed themselves for a few days. But by the goals that we’ve set for ourselves, Google can’t pick or choose which Googlebombs should be defused. That’s why we run our algorithm and use the results of that algorithm without making any manual changes ourselves.
La Finale, c'est un spammeur qui prend la tête

Le plus drôle c'est que depuis ce billet de Matt Cutts hier, c'est maintenant un spammeur qui trône en position 1 et 2 (freewebs.com) !!!

25 janv. 2009

Les réseaux sociaux sont de plus en plus de bons référents

En vérifiant mes statistiques Web ce matin j'ai été surpris par l'augmentation spectaculaire des réseaux sociaux dans les statistiques de ce blogue. Je suis donc aller voir les statistiques d'amis et clients qui les utilisent et voici le topo :

Sites
Échantillon % Réseaux
Site 1
87,000 visiteurs
7.5%
Site 2
55,000 visiteurs
5.2%
Site 3
25,000 visiteurs
5.5%
Site 4
97,000 visiteurs
3.5%
Total
264,000 visiteurs
5.4%
Les réseaux sociaux ici sont Facebook, Twitter et FriendFeed

Le même exercice fait avec les données de l'été 2008 donne 2.1%.

24 janv. 2009

Penser tout haut mais ne le Twitter pas

Un employé d'une prestigieuse compagnie de relation publique arrive dans la ville d'un de ces très gros clients (Fedex) et à cause d'une altercation avec quelqu'un lance le tweet suivant:
Confession : Je suis dans un de ces villes ou je me gratte la tête et dis "Je mourrais si j'avais a vivre ici"


Le problème est qu'un des employés de ce gros client le suit sur Twitter en n'apprécie pas du tout cette remmarque et lui écrit ceci :

Mr. Andrews,

If I interpret your post correctly, these are your comments about Memphis a few hours after arriving in the global headquarters city of one of your key and lucrative clients, and the home of arguably one of the most important entrepreneurs in the history of business, FedEx founder Fred Smith.

Many of my peers and I feel this is inappropriate. We do not know the total millions of dollars FedEx Corporation pays Ketchum annually for the valuable and important work your company does for us around the globe. We are confident however, it is enough to expect a greater level of respect and awareness from someone in your position as a vice president at a major global player in your industry. A hazard of social networking is people will read what you write.

Not knowing exactly what prompted your comments, I will admit the area around our airport is a bit of an eyesore, not without crime, prostitution, commercial decay, and a few potholes. But there is a major political, community, religious, and business effort underway, that includes FedEx, to transform that area. We’re hopeful that over time, our city will have a better “face” to present to visitors.

James, everyone participating in today’s event, including those in the auditorium with you this morning, just received their first paycheck of 2009 containing a 5% pay cut… which we wholeheartedly support because it continued the tradition established by Mr. Smith of doing whatever it takes to protect jobs.

Considering that we just entered the second year of a U.S. recession, and we are experiencing significant business loss due to the global economic downturn, many of my peers and I question the expense of paying Ketchum to produce the video open for today’s event; work that could have been achieved by internal, award-winning professionals with decades of experience in television production.

Additionally Mr. Andrews, with all due respect, to continue the context of your post; true confession: many of my peers and I don’t see much relevance between your presentation this morning and the work we do in Employee Communications.

(Signed as a personal message by a member of the FedEx Corporate Communications team)
Morale, garder vos états d'âmes pour vous et ne les twitter pas !

Via Jeremiah

21 janv. 2009

Happy Google Bombing to Barack with Cheerful Achievement

Update for the english speaking people: I also post this story to my english blog here who is no well update frequently.

J'aimerais partir une petite bombe Google sur le nouveau président Obama. Tous se rappelleront le célèbre "miserable failure" qui a sévit pendant plusieurs mois sur la bio de Bush. Alors faisont la même chose pour Barack mais cette fois-ci avec le contraire. Donc j'ai mis dans mon blogroll à droite (comme cela le lien a plus de valeur que dans un simple billet qui sera reléguer aux archives dans quelques temps) un lien sur la page de Barack http://www.whitehouse.gov/administration/president_obama/avec les deux mots-clés suivants :
"cheerful achievement".

Faîtes de même et voyons si ont peut atteindre la première position bientôt !

Enfin une bombe sympatique qui nous changera de Gaza, l'Irak et bien d'autres pays et qui nous fera oublié l'autre!

Suivit 22 janvier

Jour 1: Douzième position en moins de 24h, cinquième avec guillemets!

Mise à jour 22 janvier 13h45 : En 24h nous avons réussi sur Google.com. Merci à tous !

Google modifie legerement les resultats pour camoufler son delai de re-indexage du site Whitehouse.gov

Hier une recherche sur "president of the united states" donnait ceci :

Aujourd'hui la même requête ne montre plus la page avec le nom de President Georges W. Bush même si elle est toujours dans l'index de Google :
Je ne sais si le fait de toujours utiliser un concurrent (Webtrend Live) pour leurs statistiques créer un petit délai dans la mise à jour des base de données ?

La page tampon indique(ait) (l'indexation se fait actuellement) que la date de passage du robot était qu'une heure et demi avant la mise en ligne du nouveau site. C'est drôle de les voir côte à côte en ce 21 janvier ;-)

20 janv. 2009

Le bogue de Bit.ly m'a fait perdre beaucoup de temps et de traffic

J'ai installé l'extension Bit.ly pour voir les URL raccourcis en clair dans les billets des blogues et aussi pour Twitter quelques part au mois de décembre. J'ai ensuite remarqué une diminution de traffic assez importante, mais je me disais que c'était toujours pareil au temps des fêtes.

Mais hier, je recois un twit de Samuel qui me dit que impossible de voir mon site dans Internet Explorer. Comme j'ai installé quelques widget dans mon blogue dernièrement, je fais le tour et désactive un par un ces Widgets. Rien. Ensuite je regarde dans mon code et vlan :

script src=”http://s.bit.ly/bitlypreview.js
(j'ai enlevés les braquettes ici pour ne pas recréer le problème).
Ce code s'insérait automatique dans chacun de mes billets sans que je le vois car j'utilise le mode wysiwyg de Blogger la plupart du temps. Finalement corrigé, le site est de nouveau fonctionnel sous Internet Explorer et mon traffic est passé de quelques dizaines de visiteurs par jour à quelques centaines. Il semble que je n'étais pas le seul et que sous Wordpress le même bogue arrive. Attention !

L'équipe digitale de Barack Obama ne perd pas de temps !

Ça promet:
Tuesday, January 20th, 2009 at 12:01 pm
Change has come to WhiteHouse.gov
Welcome to the new WhiteHouse.gov. I'm Macon Phillips, the Director of New Media for the White House and one of the people who will be contributing to the blog...

Une minute après l'heure de l'assermentation officielle un blogue apparaît sur le site de la maison blanche à http://www.whitehouse.gov/blog/. C'est de l'efficacité ça monsieur !

Le premier billet est ici.

Mise à jour 14h : En plus le site entier de la maison blanche est maintenant sous licence Creative Commons. Wow !
Except where otherwise noted, third-party content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.
Mise à jour 15h : Et même les robots des moteurs de recherche y ont beaucoup plus d'accès !

Mise à jour 18h : Un média français que je veille sur ses statistiques Web à connu un record avec près de trois fois plus de traffic Web aujourd'hui !

Mes billets relatifs à Obama et sa politique 2.0 sont disponibles ici.

19 janv. 2009

Bloguer dans un contexte d'affaires : L'audience et le ROI est simplement question de votre PASSION

Drôle de circonstance alors que je voulais justement faire un billet là-dessus depuis plusieurs mois, genre presque 2 ans. Fred Cazzava remet quelques pendules à l'heure, car moi aussi j'étais un peu exaspéré par le discours que le blogue est la panacée à tous les mots de la communication d'entreprise reprise par plusieurs depuis 2-3 années sans mentionner le travail et surtout la passion d'un métier que cela exige. Voici un large extrait du billet de Fred :
Ce billet traite avec justesse de l’intérêt pour une PME d’avoir une blog, surtout lorsque celle-ci ne dispose pas d’un budget marketing pharaonique. Les raisons listées sont valables (com’ externe, image, dialogue, référencement, motivation interne, veille, autorité de compétence…) mais ne traite pas de la dure réalité des blogueurs d’affaires : l’audience.

Celles et ceux qui se sont risqués récemment à rédiger un blog BtoB savent à quel point il peut être frustrant d’investir du temps et de l’énergie (de la passion ?) dans un blog qui génère un trafic somme toute très faible. Et c’est là où le bas blesse : parler de son métier limite fortement le lectorat d’un blog.

Autant quand le thème de votre blog est orienté lifestyle, gadgets ou séries TV, vous pouvez très rapidement acquérir une audience qui va vous stimuler dans votre travail d’écriture au quotidien, autant lorsque vous parlez de logistique ou de techniques de vente c’est tout de suite plus délicat et votre audience risque d’avoir une courbe de progression beaucoup plus plate. Non pas que le sujet soit moins intéressant, mais plutôt que la rencontre entre un sujet et son lectorat est beaucoup plus laborieuse.

Dans cette première partie du billet, - et très souvent où le lectorat débarque, ce n'est pas très emballant comme perpective. Celà me rapelle mon "peak" comme blogueur alors que j'avais été interviewé avec quelques autres bloggeurs de l'époque (mars 2006) et où mon audience était relativement "importante", pour ici au Québec il y a presque 3 ans :

Éric Baillargeon est l'un des meilleurs spécialistes canadiens du marketing Internet et du référencement, cet art de faire apparaître un site Internet en haut de liste des moteurs de recherche.

Il possède un blogue professionnel en français ( http://intercommunication.blogspot.com) et un autre en anglais. Il consacre une heure par jour à leur mise à jour. «Entre 85 et 90 % de mes contrats me viennent de clients qui m'ont connu par ces blogues», dit-il.

Entre 500 et 600 personnes par jour visitent ses sites. «Quelqu'un qui a pris la peine de faire une recherche sur le Web pour te trouver est déjà un client potentiel. Si tu publies dans ton champ de compétence, ça fait de toi quelqu'un d'intéressant pour un client ou un employeur», dit-il.

Selon Éric Baillargeon, un carnet peut entraîner de tels résultats s'il offre beaucoup de contenu intéressant et s'il est mis à jour régulièrement. Sinon, il sera ignoré des moteurs de recherche.

Ce «googlologue» rappelle également que la notoriété d'un site n'est pas instantanée. Inutile de penser être repéré par un client ou un employeur quelques jours après la conception d'un blogue.

Éric Baillargeon déconseille de plus cet outil à ceux qui offrent des services de proximité.
C'est justement, pas très longtemps après cet article du début 2006, que j'ai ré-orienté ma clientèle-cible de mon blogue comme elle l'avait été de 2000 à 2006. Un seul blogue en français et surtout beaucoup plus technique et donc rébarbatif à plusieurs de mon audience à l'époque. Résultat : Perte de 40 à 60% de mon lectorat, perte de 80% des demandes de soumissions et 25% des appels d'offres. Ayoye vous direz ! NON.

Une augmentation de 200% de mes clients en 2006 et qui c'est ensuite bonifié en qualité par la suite. Car pour chaque demande de soumission ou appel d'offre de l'époque j'avais 10-15% de nouveaux clients. Après ce changement le taux est passé graduellement de 50% à 90% de nouveaux clients depuis. Et des clients qui connaissent la "poutine", - c-a-d pour nos cousins français -, ceux qui ont fait assez de recherche avant et qui connaissent un minimum du marché du marketing Web. Alleluia !

18 janv. 2009

Google domine au Quebec avec plus de 90% du marché

Quand les sites québécois sont hébergés au Canada, la part de marché du traffic provenant des moteurs de recherche est de plus de 92% pour Google.

Dès que le site est hébergé aux États-Unis, les statistiques se rapprochent un peu plus (+12% +6% en moyenne) de ce que l'on voit chez nos voisins du Sud. Et ceci est très normal, car Google tend de plus en plus à promouvoir les sites qui sont situé le plus près de ses utilisateurs.

À titre comparatif, j'ai aussi mis un site français en fin de tableau pour voir comment nos cousins l'utilisent.

Sites québécois
Visites des moteurs
% Google
Site 1 : Services
56,556 92.59%
Site 2 : Vitrine
1,242,939 92.03%
Site 3 : Éducation
368,472 94.52%
Site 4 : Portail
632,123 97.05%
...hébergés US


Site 5 : E-comm
222,049 75.40%
Site 6 : Services
78,594 76.93%
Site en France


Site 7 : Média
7,363,104 79.65%

16 janv. 2009

PixelPipe : La meta-publication evolue rapidement

En novembre dernier je parlais d'un interconnecteur de réseaux sociaux nommé TarPipe.

Aujourd'hui je teste un service encore plus simple, qui touche presque que toutes les cibles (blogues, réseaux sociaux, micro-blogues et même les sites de dépôt de vidéo) du nom évocateur de PixelPipe. Ce site et ses programmes de téléversement (upload) qui fonctionne sous tous type d'ordinateurs et plusieurs téléphones mobiles (iPhone, Nokia série N et Android) permet d'un seul endroit de publié sur tous vos sites configurés dans votre pipe.

En prime il permet les photos, les PDF (et probablement tous types de fichiers), les étiquettes de Flickr et la légende de photo.

Posted via Pixelpipe.
Plus d'information via RWW

3,288 Members, 5 Board Topics, 662 Wall Posts

Et oui en 18 heures à peine ! Hier inconnu, 13,300 pages aujourd'hui estimées par Google.

14 janv. 2009

Marketing et Rayonnement Web : Vivement le travail autonome

C'est fou comme le métier de travailleur autonome et ses impératifs me reconnecte et m'aide toujours dans mon métier. J'ai des clients qui ont des sites de 25 millions de visiteurs uniques par année mais aussi d'autres qui en ont que quelques milliers.

C'est souvent avec ces derniers, les plus petits et ceux qui dépensent de leur propre poche, que l'on peut le mieux souvent servir leurs intérêts et réaliser le plus efficacement les meilleures innovations et bons coups en rayonnement Web. Leurs progressions sont spectaculaires, les barrières aux changements dans leur communication sont souvent pratiquement inexistantes, pas des multiples processus de validation, pas de syndicats qui veulent entériner les descriptions de tâches et sans les barrières de multiples niveaux décisionnels de toutes les couches corporatives.

Ainsi les directives proposées sont appliquées promptement et l'accès aux statistiques et données sont plus facilement accessibles et le retour sur investissement est plus facilement quantifiable.

C'est mêmes stratégies et les résultantes sont alors plus facilement quantifiables rapidement. Dans le secteur du Web c'est primordial !

Politique 2.0 : L'équipe d'Obama remet l'incubateur d'idées en marche

Après le succès de la consultation 2.0 d'Open for Questions au début décembre voici donc une autre consultation qui a été lancé lundi dernier avec cette fois comme nom Citizen’s Briefing Book. Les catégories des questions sont ; Economy, Education, Energy and Environment, Foreign Policy, Health Care, Homeland Security, Service, Technology, Veterans et Additional Issues. En trois jours seulement des centaines d'idées sont déjà soumises et discutés par les commentaires des citoyens américains. Voici les questions qui ont suscitées le plus de votes, - avec en tête en ce moment- :
  1. La construction d'un réseau de trains haute-vitesse
  2. La fin de la prohibition de la marijuana
  3. La fin de la propagande sur l'abtinance sexuelle par le gouvernement.

Vraiment tout un changement après Bush !

Google plus aggressif sur ses applications en ligne

À lire ce communiqué de presse, on voit que Google prend le taureau par les cornes et focusera très fort sur le "Cloud Computing" en 2008 en lançant ce programme pour revendeurs affiliés pour ses Google Apps en qualifiant ses utilisateurs "d'Entreprise 2.0."

C'est Zoho et Microsoft qui en patiront.

La Chine devient un veritable poid lourd sur la Toile

Voici quelques chiffres qui font réfléchir sur la Chine :
  • Utilisateurs d'internet : 298 millions soit 41.9 % de plus en 2008 qu'en 2007.
  • Sur ces 298 millions, 270 millions utilisent la large bande.
  • La popularité d'Internet en Chine atteint 22,6%, ce qui a dépassé la moyenne mondiale de 21,9% pour la première fois.
  • Plus de 13.5 millions de nom de domaine .CN soit 50.8% de plus qu'en 2007.
  • 117 millions utilisateurs d'Internet par sans-fil soit le double de 2007.
Source : ChinaTechNews

12 janv. 2009

Representants et membres du senat americain sur YouTube

Deux pages aggrégatrices de tous les représentants et membres du sénat américain ont fait leur apparition sur YouTube aujourd'hui. La page HouseHub et celle nommé SenateHub permettre de voir tous les vidéos des membres par états grâce à une combinaison Google Maps et YouTube.

Ce n'est pas encore tous les élus qui ont leur vidéos mais plusieurs y sont déjà. Avant de voir cela au Canada disont que peut-être dans 5 ans ont commencera à y songer à moins que Obama dynamise vraiment nos vieux dinosaures politiques.

9 janv. 2009

Twitter a-t'il 5 millions d'utilisateurs au profil ouvert ? Probablement 4.2

La structure de l'arborescence du site Twitter nous permet, - en utilisant la fonction site: de Google -, de plutôt estimer les utilisateurs de Twitter à profil ouvert à un peu moins de 4.2 millions d'utilisateurs.

8 janv. 2009

Internet Explorer perd presque 8% en 2008

Voici deux graphiques d'un échantillon de plus de 10 millions de visiteurs, le premier en début d'année 2008 et le second à la fin de l'année :

Début d'année 2008

Fin d'année 2008

Une dégringolade de près de 8 points pour Internet Explorer alors que Firefox passe de près de 20% à quaisiment 24% de part de marché. À noter aussi que Google Chrome c'est accaparer 1.3 % du marché en moins de 4 mois alors qu'Opera n'a pas 1% du marché en 10 ans !

Les journaux de plus en plus Web 2


Les journaux se servent de plus en plus du contenu généré par les lecteurs et des techniques du Web 2.0 dans leur site Web. L'article de Biving Report vous donnera quelques informations supplémentaires. C'est assez surprenant comme progression dans ces trois dernières années :