28 avr. 2016

Le TDAH Web


Le TDA et TDAH se réfère à un syndrome appelé Trouble de Déficit d'Attention et le H pour Hyperactivité.  Il a fait grand bruit dans les médias depuis les années 2000. On dit que de 5 à 7% des jeunes en souffre (Polancyk et al., Am J Psychiatry 2007) et que 50% d’entre eux en souffriront à l’âge adulte.

Personnellement j’ai redéfini sur le Web le TDAH par Trouble de Déficit d'Attention de l’Hyperlien.

Les symptômes Web du TDAH(yperliens) sont les suivants:

  • Incapacité à lire une longue page Web sans l'envie de trouver un résumé de l’article
  • L’impulsivité : Extrême envie de cliquer ailleurs lorsque plusieurs paragraphes de texte doit être lue en une seule séance
  • Aversion pour lire en totalité et absorber tout contenu de plus de 500 mots

Le TDHA est un résultat, - je pense bien -, du temps excessif que nous passons sur la lecture dans nos moniteurs, tablettes ou téléphones intelligents. Même si TDAH est un résultat, la lutte pour une meilleure lecture en ligne est réellement alarmante. 
 

La cause principale du TDAH Web

 

Une majorité de site Web utilisent encore des textes rédigés pour le papier et les balancent simplement sur une page Web. Abominable erreur !!!

Comme créateurs de contenu, nous pouvons aider à rendre la lecture plus facile en ligne. Et l'un des outils les plus puissants de notre métier est la titraille (Titre, chapô et intertitre).


Le laissé pour contre, l’intertitre: De grands résultats d'une simple petite ligne de texte

 

Dans le grand schéma de votre contenu d’informations, un seule intertitre ne peut sembler très important. Après tout, il représente un pourcentage infime de votre nombre global de mots.

En analogie avec la route, l’intertitre est similaire à un panneau de signalisation.

Lorsque vous êtes faîte un long trajet en voiture, il est réconfortant de voir des panneaux sur votre chemin qui confirme que vous êtes dans la bonne direction.

Les intertitres agissent ainsi pour votre lecteur. Ils les entraînent vers le paragraphe suivant et à travers votre contenu, qui vont les mener vers une conclusion.

Si vous n'utilisez pas actuellement des intertitres dans votre contenu en ligne, il est temps de commencer à ajouter ces panneaux qui aideront à rendre votre contenu plus facile à lire.

Et il y a plus, les intertitres ont en fait trois buts à concrétiser en même temps. Lisez la suite pour les amener à travailler pour vous.

1. Les intertitres invitent les « errants » à lire plus attentivement votre contenu

Les lecteurs souffrant de TDAH apprécient les intertitres bien conçus car ils les aident à décider si elles doivent engager leur précieuse attention à la lecture et compréhension de votre information.

Pour obtenir que les  « errants » distraits s’engagent, écrire des intertitres qui favorisent sans vergogne votre morceau de contenu.

Par exemple, disons que vous écrivez un article sur la façon de concevoir un aménagement paysager.

À la place de:
Il y a des milliers de plans disponibles aujourd'hui

Vous seriez avisé d’utiliser:
Comment économiser et choisir les bons plans d’aménagement ?

À la place de:
Les nombreux matériaux disponibles pour l’aménagement paysager

Vous seriez avisé d’utiliser:
Quelques conseils pour facilement choisir les matériaux parfaits

Dans les exemples ci-dessus, le second sous-titres promouvoit mieux le contenu, car ils expliquent implicitement comment le lecteur bénéficiera d’approfondir votre contenu.

Si l’errant distrait est sur le point de commencer un aménagement paysager et il est à la recherche d'aide, ces sous-titres vont la convaincre que ce contenu va fournir les informations dont elle a besoin en ce moment.

2. Les intertitres qui «vendent» chaque section aident à garder les lecteurs engagés

 

 Félicitations: vous avez maintenant accroché votre lecteur sur contenu.

Maintenant, utilisez des intertitres convaincants pour les «ré-accrocher » jusqu’en bas de la page qu'ils lisent.

Il y a plusieurs facteurs qui distraient lors de la lecture en ligne. Entre les liens qui les invitent à cliquer et lire autre chose, à des annonces, des notifications et des invitations à consulter une autre partie d'un site Web, les lecteurs doivent se forcer à rester sur la bonne voie tout le long de la page et à travers votre contenu.

Note : Mettre les liens en note de bas de page peux aider à ne pas dispercer vos lecteurs, à la place de mettre ceux-ci en plein texte.

Les intertitres bien écrits peuvent aider.
Si vous les écrivez soigneusement, vos sous-titres vendront bien la section où qu’ils surplombe. Ils servent « d’apéritif »  pour chaque prochaine section de contenu. 
Pour écrire des intertitres qui invitent le lecteur à consommer chaque section de votre contenu, souvenez-vous de:

  • Mettez en évidence le bénéfice de la connaissance offerte dans chaque section.
  • Utilisez vos meilleures compétences en écriture de titraille pour forger des intertitres irrésistibles qui informent et intriguent.
  • Concentrez l'attention de votre lecteur sur la façon dont elle va utiliser l'information qui suit.
Il y a encore une chose à retenir sur les intertitres - une couche supplémentaire d'informations à envisager.

Lire la suite pour découvrir comment écrire intertitres qui deviennent leur propre contenu autonome.

3. Les intertitres qui racontent une histoire font que les non-lecteurs veulent la partager

 

Avouons l’horrible vérité: Parfois essayer d'obtenir des lecteurs atteint du TDAH de consommer la totalité de votre contenu est une bataille perdue d'avance.

Certains lecteurs ne  voudront tout simplement pas lire tout votre contenu, malgré tous vos efforts pour le rendre facile à lire et à écrire intertitres qui les attirent vers le bas de la page.

Mais tout n'est pas perdu. Même les non-lecteurs sont précieux.

 Vous voyez, même les non-lecteurs peuvent partager votre contenu. Et des intertitres convaincants qui racontent une histoire par eux-mêmes vont aider à convaincre les non-lecteurs de diffuser votre contenu à d'autres qui vont lire et agir sur eux.

La clé ici est d'avoir établi une autorité naturelle avec votre contenu. Si ces non-lecteurs font confiance à votre site et le perçoivent comme une ressource fiable, ils vont partager votre contenu sans même le consommer eux-mêmes.

Une fois que vous avez écrit vos intertitres, passer en revue et regarder-les à nouveau.

Demandez-vous:

Si je ne lis que les sous-titres,est-que je pense que ce contenu est convaincant?

Si vous ne pouvez pas répondre «oui» à cette question, modifier vos sous-titres jusqu'à ce que vous le pouviez.

Aucun commentaire :