30 août 2006

Second Life : Quand la vraie vie rattrape le virtuel

Intro gnagnagna

Je n'ai jamais été fana des univers virtuels et des communautés "trop" ouverte sur la toile, même si j'utilise quotidiennement des ordinateurs réseautés depuis plus de 20 ans. En fait mes premières utilisations de BBS (bulletin board system) remonte à 1983 sur mon modem 300 bauds. Alors la bonne époque de la petite communauté virtuelle facilement gérable.

Dans ce siècle dernier, ces systèmes n'étaient quand même pas trop ouvert et la gestion des forums et téléchargements se faisait assez aisément car il n'y avait pas de multiples façons de se camoufler pour les emmerdeurs sur les lignes filaires.

Puis vient le Web et les premiers forums de discussions, les "trolls" apparurent et la gestion de ses indésarables devenu plus ardu.

Maintenant la plupart des blogs et systèmes de discussions permettent assez facilement de gérer les messages internes, pour peu qu'on s'en donne la peine.

Évidemment plus le système a de l'ampleur et de "l'exposure", plus il faut y mettre les ressources. Les "vrais" hackers ont adoptés les mêmes techniques que les terroristes de la fin du siècle dernier, - évidemment avec des résultats beaucoup moins catastrophique humainement parlant, mais presque autant médiatiquement et avec parfois des dommages économiques assez importants qui nous sont cachés mais qu'on paye chaque mois en frais bancaire et sur nos cartes de crédits.

2006 et les réseaux sociaux virtuels et les hackers 2.0

Revenons à nous moutons et SL (Second Live "pour les nuls"). J'ai des copains qui nous parle assez souvent de Second Life comme vous voyez.

Mon pote Michel y est allé d'un billet sur la frilosité des entreprises québécoises à aller sur Second Life et la découverte de Telus dans cet univers.

Mitch Joel replique plus tard en découvrant l'instigateur de la présence de Telus, qui de son propre chef, a mis un stand et une application de son produit sur SL.

Michel pousse plus a fond quelques jours plus tard, et découvre finalement que personnes aux relations publiques ne connait cette initiative et sont assez perplexe !

La finale :
Encore une mauvaise gestion des communications sur la Toile


La boutique de Telus a été placardé de plywood dans Second Life. Ensuite deux meutres virtuel devant la boutique !

C'est tout beau, tout neuf, mais l'on y répete les mêmes erreurs quand 95-2000. On y mettait des tonnes d'argent en publicité dans de gros portails pour mousser sa marque car leurs propres sites n'avaient aucun rayonnement et étaient "platement conçu", et les communautés naissantes de ces portails étaient souvent frileuses sur le plan du marketing aggressif sur une toile "gratuite". De plus, il ne veillent même pas assez sur ses nouveaux investissements même si c'est dans un univers virtuel.

Pauvre Serge, tu vas avoir du pain sur la planche virtuelle avec ton nouveau poste !

Technorati Tags: , , , , , ,

Aucun commentaire :