5 janv. 2007

Quand les medias de masse derapent

Les médias traditionnels se demandent pourquoi ils perdent des parts de marchés au profit du Web. Parce que leur chefs de pupitre et d'antenne sont parfois très cons et spécialement pendant la période des fêtes.

Un bon exemple est justement en cours depuis près d'un mois sur tous vos médias traditionnels.

Posez-vous une simple question. Combien de fois depuis le début décembre avez-vous entendu, lu ou vue "Miriam Bédard" ?

Pour ma part Ad Nauseam et pourtant je digère à peu près n'importe quoi. Mais après 200 fois, -au minimum -, l'écoeurantïte aigüe me pogne.

Alors, chers chefs de pupitre et d'antenne, combien de billets Web parle de Miriam ?

Un mirifique 13 billets recencés sur Technorati et un autre 13 billets (probablement avec doublons) sur Blog Search de Google depuis un mois.

C'est environ le même nombre de fois qu'on est exposé à votre foutue "nouvelle" (hic) dans une seule journée.

Alors, avez-vous compris qu'on s'en tappe de la madame !!!


1 commentaire :

Stephane Z. a dit...

Très juste. Tes chiffres montrent combien tout le monde s'en fout et que les medias essaient vraiment monter ça en épingle pour avoir un sujet "passionnant" à couvrir. Incidemment, CBC est même aller déterrer un cas similaire mais inverse : une américaine qui aurait enlevé ses enfants de leur famille d'adoption pour se réfugier à Ottawa. La nouvelle ne disait pas si elle était sous l'emprise d'un gourou...