14 mai 2007

Le pire exemple Web d'un commerçant 0.2

Après le Web 2.0, mon quasi voisin a fait du beau Adobe Live en utilisant des cadres et presque uniquement des images pour présenter son extraordinaire inventaire d'antiquitées chinoises.

Autrement dit, si vous ne connaissez pas son nom de commerce, ne pensez pas le retrouver grâce à ce site de type beauf (traduction : beau frère = amateur, incompréhension, nul, nuisible).

Aucun commentaire :