11 sept. 2009

L'esclavage technologique et les petits moutons canadiens

Vous pensiez que l'esclavage avait disparu au Canada ? Bande de caves ! Pour travailler dans ce 21e siècle nous dépendons tous de moyen de communication. Et certains requins l'ont bien compris. Les Bell, Telus et quelques autres cie de télécom nous charge en moyenne plusieurs centaines de dollars par année de plus que la grande majorité des autres habitants de cette planète pour les plans téléphonie et données.

Et pourtant dans cet article de la CBC Canadian cellphone rates among world's worst du mois d'août dernier on lisait ceci ce qui redonnait un peu espoir :
The poor showing was not surprising — the Canadian government has acknowledged that rates are too high and are contributing to lagging cellphone usage. Canada now ranks last for cellphone users per capita in the OECD, having been surpassed by Mexico since the organization's previous study.
Mais évidemment les requins ont sentis la soupe chaude et ont vu que le ministère de l'industrie allait nous fournir un simple outil pour déméler les plans et forfaits outrancieusement compliqués que les telcos nous affligent. Alors les lobbyistes de ces telcos ont fait pression auprès du ministre conservateur et vlan!!! Finis l'outil qui aurait probablement démontré combien on se fait fourrer.

Et la meilleure, on va payer 1,4 millions de dollars de nos taxes pour avoir développer et ensuite flusher cet outil ! Tous en coeur !

2 commentaires :

Alphonse Ha a dit...

MERCI!!!!!!!

Notre situation des téléphones cellulaire me frustre depuis 2003.

Au début de l'an 2000, j'ai des amis qui avaient LONGUES DISTANCES ILLIMITÉES à l'intérieur du pays. J'étais ébahie. Je pensais que ça leur coutaient une fortune, genre 100 balles et plus.

NON, un simple fortait au tour de 30-40$ par mois.

RIDICULE!!!

Plus que la moitié d'une décenie plus tard, NOUS N'AVONS TOUJOURS PAS ÇA AU CANADA!!!!

Argh.

J'ai entendu parlé de 3 nouveaux compétiteurs qui sont supposé entrer le marché ce Septembre. J'ai hâte de voir les prix de mes maudits forfaits baisser.

Josée a dit...

D'accord avec toi Éric,
S'il y avait des normes en matière d'information aux consommateurs, une application de comparaison de tarifs n'aurait pas été projetée. La communauté européenne réglemente les tarifs et programmes. Le CRTC attend les demandes du duopole Bell/Rogers.