3 mars 2010

Entreprises et médias sociaux : Étude de cas

Voici une entreprise qui a très bien apprivoisé certains des médias sociaux, mais qui a faillit sur un autre. Pas facile de les apprivoiser tous.

Twitter

C'est une des meilleures utilisation de ce réseau social qui a été porté à mon attention jusqu'à maintenant. Outre le nombre impressionnant d'abonnés (+ de 1,750,000 followers) aujourd'hui et un nombre respectable d'abonnements (+ de 575,000 following) les trois choses qui m'ont le plus marquer sur cette page sont :

  1. L'utilisation d'URL de simplifié de Bit.ly comme indicateur de liens en colonne de droite, car c'est un fond d'image et par ce fait non-cliquable, mais "monitorable" grâce à Bit.ly.
  2. Et surtout le lien dans le profil à droite qui pointe sur une page spécifique dédié à Twitter (http://www.wholefoodsmarket.com/twitter) et qui démontre et confirme que ce compte Twitter est effectivement bien issue de cette compagnie.

La surprise ensuite vient du nombre de comptes Twitter opéré par cette compagnie, plus deux cents principalement par Cotweet qui a été acquis aujourd'hui par ExacTarget. à

Divisés en plusieurs catégories (Global, Topical, Metro area et Stores) on a vraiment l'impressionnant que cette compagnie prend au sérieux le service à la clientèle et gère très bien ses communications.

Facebook

Avec plus de 200,000 fans, Whole Foods Market est très actif aussi sur FaceBook. Des dizaines de commentaires sur chacunes de ses interventions, des centaines de "Likes This", Whole Foods gère assez bien cet autre réseau.


YouTube écorche Whole Foods mais son blogue fait preuve de grande transparence.

Ici c'est un peu le réseau social qui est le plus négligé. ABC a fait un reportage sur l'achat de produits bios de WF faits en Chine, mais avec des emballages qui laissaient supposé que c'étaient des produits américains. Je ne comprends pas que WF n'ai pas tenté de produire et mettre ddes vidéos elle aussi sur YouTube pour désarmorcer l'effet négatif de ce reportage. Par contre sur son blogue elle a joué de transparence et expliqué longuement son comportement dans cette histoire.

2 commentaires :

JF a dit...

Très intéressant comme étude de cas. On verra sûrement prochainement des analyses qui compareront les résultats obtenus par les montants investis dans leurs réseaux sociaux vs ceux du marketing traditionnel. En tout cas il semble prendre ça au sérieux.

denis a dit...

Très intéressant, merci! Tu as idée comment ils se débrouillent avec leurs autres canaux de communication, par exemple leur blogue et leur bulletin par courriel?