15 avr. 2010

Lavage de réputation sur le Web

Je viens de recevoir un courriel qui me sollicitait pour avoir des informations sur le "lavage" de réputation sur le Web. J'ai d'ailleurs eu 2-3 cas du genre par le passé dont un par une personne que j'avais moi-même critiqué pour des agissements vraiment pas très éthique.

Primo, on ne peut "laver" une réputation sur le Web, à moins de pouvoir retirer les informations compromettante à coup de mise en demeure ou avec un autre moyen de persuasion, et ici encore, ceci prendra un certain temps dans les résultats des moteurs de recherche, à moins de faire une demande spécifique à Google pour manquement grave au droit de la personne/compagnie lésée.

Par contre, on peut balayer et mettre les informations incriminantes sous le tapis, c-a-d en deuxième ou troisième page des résultats de Google. Comment ? Avec de la patience et avec l'aide des réseaux sociaux et du Web 2.0.

Ainsi, avec la création de blogues qui porteront votre nom et en vous inscrivant dans plusieurs réseaux sociaux "ouverts" (aux moteurs de recherche) comme Flickr, Daily Motion, Twitter, Identi.ca, Youtube et autres Facebook, vous pourrez ainsi balayer vos critiqueurs en deuxième ou troisième page de résultats. De cette manière en quelques semaines vous devriez ne plus voir vos critiques à moins de s'appeler Petrowski et d'attirer les foudres de la papesse ;-)

1 commentaire :

cindyrivard a dit...

Ah ! c'est quelque chose à répéter encore et encore et que les gens ont de la difficulté à comprendre. Hier encore je me cherchais un hébergement et une des places qui sortait dans les premiers résultats de recherches Google me menait droit à des commentaires négatif : 67% des internautes ne recommande pas cet endroit. Ouch !