30 sept. 2014

Nouvelle certification pour la mesure d'attention, les clics et pages consultées en prendront pour leur rhume

Résumé : L'entreprise Web Analytics Chartbeat dit qu'elle est la première à être certifiée par la Media Ratings Concil pour une nouvelle façon de mesurer l'attention réelle de lecteurs, dans le cadre d'un mouvement pour que les éditeurs et annonceurs cessent de se concentrer uniquement sur les clics et les pages vues

Depuis quelque temps, les sociétés de médias et les producteurs de contenu de divers types ont essayé de convaincre le reste de l'industrie - et en particulier les annonceurs - de s'éloigner de mesures erronées comme les pages vues et les visiteurs uniques et de se concentrer sur la mesure de l'attention. Le Financial Times, The Economist et même des sites virals comme Upworthy ont été à l'avant-garde de ce mouvement, tout comme l'entreprise Chartbeat - et maintenant Chartbeat proclame qu'il est devenu la première entreprise de l'analyse qui est certifié pour mesurer l'attention du lecteur.

Tony Haile CEO de Chartbeat, dit que la certification est venue des évaluations du Media Ratings Concil, l'organisme national de normalisation qui décide de ce qui peut être utilisé comme un nouveau standard pour la publicité aux Etats-Unis après un processus de vérification de neuf mois qui a enquêté sur toutes les parties du moteur analytique de Chartbeat, le Media Ratings Concil dit que la compagnie est maintenant accrédité pour mesurer les paramètres de l'attention à la fois pour l'affichage publicitaire et le contenu.

Nous parlons depuis un certain temps maintenant sur le Web de l'attention, et beaucoup de gens ont dit qu'ils aimaient cette une idée, mais c'était juste une idée. Mais maintenant, c'est officiel -. Maintenant, il peut y avoir une "économie de l'attention", dans lequel les éditeurs et les annonceurs achètent et vendent des minutes d''attention ou une métrique comme mesure.
Contrairement aux pages vues, qui mesurent simplement à savoir si une page est chargée, - ou encore un visiteurs uniques - depuis quelques tempps des entreprises des médias soutiennent que cette nouvelle mesure est plus près d'être réelle, comme les lecteurs physiques d'un journal ou un magazine - paramètres de l'attention comme "temps d'exposition actif", ce que Chartbeat traque, et qui peut déterminer combien de temps un lecteur passé avec une pièce de contenu spécifique , en mesurant si elle a été effectivement vue par le lecteur


Chartbeat scrute une variété de facteurs, y compris la partie de la page qui est dans la fenêtre de visualisation ( de sorte qu'il peut vous dire jusqu'où quelqu'un a eu dans l'article ou élément de contenu). Mais la question cruciale est de détecter si quelqu'un voie actuellement la page, et il le fait par le suivi du mouvement ou de l'interaction. Basé sur le fait que l'utilisateur moyen touche la souris ou le clavier au moins une fois tous les 4,8 secondes.

Le Financial Times a utilisé "le temps d'exposition active" de Chartbeat pour vendre aux annonceurs ce qu'elle croit être une meilleure mesure de la valeur réelle de ce qu'ils reçoivent, et The Economist a expérimenté la même chose. Upworthy a collaboré avec Chartbeat afin de développer ce qu'elle appelle "l'attention minutes," et a mis sa technologie en open-source en la téléchargeant sur Github.

Haile a déclaré que son intention est dans la promotion de l'idée de la "toile d'attention" et d'aider les éditeurs à bâtir des entreprises durables avec la publicité, au lieu de constamment avoir à vérifier où les yeux du lecteur sont situé ou les clics dans le but de générer autant de pages vues ou de visiteurs que possible:
Ceci donne aux marques exactement ce qu'ils veulent de façon transparente - ils veulent l'attention de leur public, ce qui leur ai donné d'une manière complètement mesurable. Et pour les éditeurs, ils veulent savoir ce qu'ils ont créé est quelque chose de précieux et qui retienent l'attention des gens.
 Paliatif à cette solution

En utilisant le plug-in Scrolll Depth en en créant un tableau combinant les données de celui-ci avec le temps moyen passé sur la page vous serez en mesure de vous approcher grandement de cette mesure d'attention.


 Très grandement inspiré de l'article de Mathew Ingram sur Gigaom.

Aucun commentaire :