5 févr. 2006

L'Association Mondiale des Journaux se réveille-t'elle trop tard ? (Prise 2)

Voici la suite de mon billet précédent qui traite des médias, de Web et de leur moteur économique; la publicité. Le prochain billet reviendra sur les modèles d'affaires des journaux en ligne.
2002-2003 Les contre-mesures publicitaires voient tranquillement le jour

Exactement comme dans le secteur de la musique vers la fin des années 90, la très grande majorité des personnes chargées de la publicité ne ce sont pas rendu compte de l'arrivée d'un nouvel irritant, -issue du pionnier NetScape et maintenant à code source libre - sur la toile avec ses premiers outils pour contrer la publicité invasive sur la Toile.

Mozilla, de la nouvelle ère du Libre, enfantera d'un petit renard roux du nom de Firefox qui vengera petit à petit son paternel du gros méchant Bill !

Mozilla commencera par intégrer par défaut dans son navigateur un tueur de fenêtres-éclairs ("pop-up killer" for the close-one). Déjà un début remarqué, et qui se fera évidemment copier dans la future version d’IE. Ensuite, vient une petite fonctionnalité dissimulée dans le menu du bouton droit de la souris, qui permet de sélectionner une image et de bloquer toutes les images provenant de la même source (serveur). Ceci est pratique uniquement quand les images publicitaires viennent toutes d'une même source extérieure au site que l'on visionne. Mais ceci est un sillon de tracé pour les futures innovations.

Avec la sortie de Firefox, -maintenant téléchargé plus de 150 millions de fois-, la confrérie du Libre n'a pas les mêmes impératifs que la firme de Redmont, et les innovations pour plaire aux utilisateurs verront le jour assez rapidement grâce au module d'extensions qui permet de greffer très aisément par l'utilisateur de nouvelles fonctionnalités au fureteur conçu par les nombreux développeur du logiciel-libre et des extensions-greffons.

La "napsterisation" publicitaire, - ou le « zapping » pour les téléphages -, commence à poindre !

L'une des extensions les plus prisées voit timidement le jour fin 2002 pour Mozilla et a été depuis téléchargée par plus de 100,000 utilisateurs se nomme AdBlock. Ce petit bijou, encore méconnu, sert à filtrer très efficacement, et très simplement, les publicités sur les sites internet.

Exemple : Vous arrivez sur le portail de la méga-convergente cie Kayako et une foutue annonce Flash, qui n'arrête pas de bouger et clignoter, vous empêche de vous concentrer sur la nouvelle qui la jouxte. Un clic sur la nuisance, vous ajoutez une petite étoile (*) à la racine du serveur d'annonces (http://m9.doubleclic.net*), ou du répertoire dédié (kayakoe.com/publicite/*), du malveillant et vlan, la majorité de toutes les publicités du site disparue. Vous allez ensuite sur le site frère Kayaka du méga-convergeant et... surprise aucune publicité non plus car la convergence a parfois ses bons coté ;-)

Ainsi, après avoir fait la tournée de 2-3 douzaines de vos sites préférés en filtrant les serveurs ou répertoires de publicités, vous pourrez surfer en évitant près de 90% des écueils publicitaire. Vous pourrez même exporter la liste des indésirables dans un petit fichier texte et la distribuer à vos amis !

Mais alors, vous dîtes-vous, il ne suffirait qu'aux programmeurs du méga-convergeant de modifier périodiquement par routine automatisé l'adresse des serveurs publicitaires ?

Peine perdue, car depuis peu, il y a même une extension-service qui se greffe à AdBlock sous le nom très sexy de Adblock Filterset.G Updater, et qui comme les anti-virus se met à jour périodiquement et permet de filtrer automatiquement la plupart des serveurs publicitaires sur le Web et ce même si les programmeurs s'amusent à modifier leur adresse.
Exemple d'un filtre de Filterset : /(amazon\.\w+.*|barnesandnoble\.com/p.*)(&search=|amb%5F(gw|skin)|amzban|banner|cm\?t
|marketing(/2|.+html)|promo|stripe?s?\W|tcg.*\.[gj])/


Suite et retour sur les médias dans le prochain billet

Technorati Tags: , , ,

1 commentaire :

Jeremy Depauw a dit...

Bonjour,

Je trouve vos billets très intéressants et surtout faciles à appréhender. Le survol que vous proposez est structuré et rédigé de manière à proposer une compréhension globale tout à fait à la portée de chacun.

J'apprécie d'autant plus cela que je ne suis pas un pro en cette matière. D'autre trouveront sans doute des choses à redire, mais pour ma part je suis ravi.

Bien à vous.
Merci donc et vicvement le prochain billet.