7 mars 2006

La fraude publicitaire sur le Web serait si simple a enrayer

La fraude publicitaire sur le Web n'est surtout pas une simple question de fraude par clic. C'est simplement l'absence totale de rigueur dans les règles régissant ce modèle d'affaire sur le Web.

Les autres médias ont compris depuis longtemps qu'il ne peuvent pas laisser n'importe qui annoncer n'importe quoi. Prenons un exemple qui illustre bien ce "free-for-all" publicitaire et qui est légion dans le domaine des biens et services de luxe : Private Jet Rental. Grâce à cette requête vous aurez environ de 25 à 40 annonceurs sur cette page. Wow ! Je ne croyais pas que le secteur de l'aviation privée était si vigoureux ?

Combien y-a-t'il d'annonceur légitime ? Selon mes critères, autour de 5 sont vraiment légitimes. Les autres ne sont là que pour revendre de la publicité sur leur site. La très grande majorité n'a aucune valeur ajoutée sur leur page.

Ce modèle fait bien l'affaire des moteurs qui perçoivent le montant du clic pour vous transporter vers un autre site qui leur rapportera encore des sous, car ceux-ci sont encore truffés de publicités au clic. En prime cette énorme concurrence entre annonceur fait augmenter artificiellement les enchères sur le coût du positionnement des annonceurs.

Pourtant il serait hyper simple de purger les faux annonceurs. Un simple règle permettrait de faire disparaître la majorité de ses parasites : Un numéro de téléphone valide obligatoire sur la page d'arrivée de l'annonceur. Sur la liste des 34 annonceurs que j'ai vu sur la requête précédente, seulement les 4 premiers (Les 3 premiums et le 1er dans la colonne de droite) avait un numéro de téléphone bien en évidence !

Technorati Tags: , , , ,

2 commentaires :

DavidD [1ère Position] a dit...

Pour éviter le procès sur la fraude au clic, Google à choisi un règlement à l’amiable d'un montant de 90 millions de $, à travers une class action, un recours collectif possible aux Etats-Unis et au Canada.

Tous les annonceurs Adwords peuvent demander un dédommagement à Google, à partir du 19 juin et jusqu’au 4 août 2006.

DavidD [1ère Position] a dit...

Plus d'infos sur la Google class action : http://www.1ere-position.fr/blog/google-fraude-au-clic-class-action