2006-06-29

Les publicitaires et le Web

Très éloquente cette présentation (ppt) sur la publicité dans les médias de la Online Publishers Association. Un graphique vaut mille mots :



Imaginez maintenant uniquement la période 9 à 17h du lundi au vendredi ou le Web et la radio doivent dominer radicalement !

Technorati Tags: ,

2006-06-27

Veille et marketing 2.0

On le croirait pas mais même les plus sinistrés de l'an 2005 chez nos voisins du sud peuvent nous étonner par leur dynamisme en matière de veille et de marketing Web.

Suite à la publication hier soir de mon billet sur le nouveau méta-moteur HuckaBuck j'ai reçu aujourd'hui un courriel du département marketing qui m'invitait a me joindre au cercle d'intimes.

Une bel exemple de veille et de fidélisation de la clientèle qui est plutôt rare par ici !!!

La bulle de 2000, les phylacteres de 2007

En 2000, il y a eu l'éclatement de la bulle spéculative de l'internet. En premièr semestre 2007, il y aura probablement une autre mise à niveau, l'éclatement de milliers de petits phylactères .

Drôle de paradoxe, le premier crash était à cause d'une spéculation trop forte et surtout anticipée quelques années trop tôt. Les modèles d'affaires n'avait pas encore vu le jour. Aujourd'hui, c'est quasiment le contraire, les médias trad voient leur public fuir vers le Web et les annonceurs ne savent plus où donner de la pub !

2006-06-21

Google testera le modele cout-par-action

Google qui utilisait déja ce modèle de marketing affilié dans sa promotion des référants pour les publicités AdSense, veux le tester maintenant pour les éditeurs et marchants utilisant son système AdSense.

Contrairement au PPC (pay-per-click) le client qui annonce ne se verra facturé que si le clic provenant du site où est l'annonce, résulte en une action quelquonque du genre vente directe ou demande d'information. Ceci bonifiera certaine le nombre d'annonceurs chez Google, surtout dans les domaines hautement compétitifs où la fraude au clic est assez importante.

Ceci permettra aussi fort probablement a plusieurs annonceurs de voir, -pour la première fois-, le réel RSI (retour sur investissement) et de les comparer ainsi avec les autres modèles que sont le PPC et le CPM (coût par mille impressions).

Ceci risque d'ébranler de nombreux joueurs dans cette industrie qui voit apparaître dernièrement beaucoup de firmes avec leurs statistiques très élastiques !

En espérant que Google Analytics intègre au plus tôt ce nouveau modèle dans nos statistiques de fréquentation.

2006-06-19

Tupperware Web Marketing

Je cherchais un terme depuis quelques mois pour décrire les nouveaux intervenants (2004-2006) dans le monde du marketing internet qui ont tous leur vision unique de la promotion Web de leur produits et services. Je viens de trouver : Le Tupperware Web Marketing !

C'est le type de; compagnies, consultants, analystes ou/et même charlatans qui ont tous, - ou presque-, un unique créneau en parlant du marketing sur le Web. Pour les uns c'est que; des mots-clés et des "Web Focus group", pour les autres ce sont les trads indécrotables et leur banières publicitaires, les gourous des blogues, les sectaires des publicités par clics ou les évangilisateurs des mailing list et aussi plus rare mais bientôt sur vos moniteurs et magazines, les accrocs de l'infolust.

Le marketing Web c'est bien plus que cela. C'est avant tout de l'éducation pour bien gérer la pérénité de l'information et être à l'écoute des nouvelles tendances mais surtout en ayant de solides compétences et expériences de la quincaillerie (back-end) et de l'interface utilisateur (front-end). Ce qui semble manqué à la très grande majorité des intervenants du milieu. Ou alors, si vous faîtes affaires avec une très grosse agence qui supposément sait tout faire, vos besoins et buts risquent de passer par le téléphone arabe d'une ribambelle de personnes en passant par le chargé de compte, le chargé de projet, les employés et finalement les consultants et/ou stratèges externes comme cela m'arrive malheureusement trop souvent.

Le Web, contrairement à presque tous les autres médias actuellement, c'est vivant, mouvant et peut être d'actualité à chaque requête Internet.

Technorati Tags: , , ,

Exemple d'une campagne virale à coût modique

Vous faîtes un refonte majeure de votre site et/ou de votre offres de services. À la place de faire simplement un simple communiqué de presse vous en faîtes un concours avec quelques règlements vous attirant ; de nombreux liens et rétro-liens, plusieurs billets parlant de vos noouveautés et un effets "buzz marketing" à cause du prix de $1,000. Très ingénieuse idée que cette petite campagne virale bon marché.

Technorati Tags: , , ,

2006-06-16

Google lance Picasa Web Albums

Picasa Web Albums Test (tiens il n'est pas beta) est lancé sur invitation seulement comme pour Gmail. J'ai reçu mon invitation que quelques heures après l'avoir demandée. Voici mes premières impressions:

Pour
  • Très rapide
  • Permet d'y déposer près de 1000 photos (250 meg) gratuitement contrairement à 200 pour Flickr
  • La résolution des photos peut être jusqu'à 1,600 pixel x 1,200
  • Pas de limitation pour le nombre d'albums
  • Réorganisation de l'ordre des photos très simple et rapide

Contre
  • Pas de groupe
  • Pas d'étiquette
  • Pas de favoris
Picasa Web Albums est simplement un petit album personnel, pour le moment, et est très loin de ce que Flickr a pu créer. Il n'est pas possible de facilement visionner les photos des autres sans connaitre leur adresse.

2006-06-09

Closed Captioning : Nos médias l'utiliseront-il efficacement un jour sur le Web ?

Le "Closed Captioning" c'est le sous-titrage codé pour les malentendants qui est intégré dans le signal analogique ou digital d'une émission ou d'un document vidéo NTSC ou PAL en Europe.


Il est surnommé CC et le "closed" est dû au fait qu'il faut activer le décodeur par notre télécommande de télévision pour le voir apparaître en surimpression sur l'image. Depuis 1993, partout en amérique du nord, tous les téléviseurs doivent avoir ce décodeur intégré. En europe il est appelé télétexte.

La grande majorité des ; émissions, bulletins de nouvelles et même certaines publicités ont ce sous-titrage intégré. Il est ajouté au signal analogique soit en temps réel par des sténographes, soit en post-production d'une émission ou d'un reportage. Il en coûte environ entre $10 et $20 la minute en moyenne pour le faire en post-production. Il est intégré dans la ligne 21 du signal et est synchronisé avec l'émission ou le document.

Le Web et la vidéo

Le principal problème des documents vidéos provenant des médias sur le Web est que leurs contenus sont très difficilement identifiable par les moteurs de recherche. Ils sont insérés sur la Toile avec un court titre, des fois avec une petit descriptif et rarement avec des étiquettes (tag).

Développement durable

Il serait tellement facile, et pratiquement sans aucun coût supplémentaire, pour ces médias producteurs de contenu de tout simplement, à la source, prendre la copie texte des sténographes et de la donner à la division Web de ces grands médias. Eux pourrait tout simplement mettre un lien près du vidéo sur ce fichier texte. Les malentendants, les moteurs de recherche et les tous les internautes seraient ravis. Et les médias Web verraient leur trafic augmenté ainsi que leurs revenues publicitaires !

Mais je ne l'ai encore jamais vu sur le Web. Quel gaspillage !!!

Update 14h: Dumais m'a fait remarquer que PBS, (nul autre que) met les CC en transcripts sur leur pages Web et les offres aussi dans les QuickTimes (caption) de la série d'une de ces émissions. Malheureusement pour eux, vu que ces transcriptions apparaissent dans des fenêtres-éclairs (pop-up) les moteurs de recherche ne peuvent y accédés !!!

Page Wiki anglaise sur le Closed Captioning
Site extrement complet en anglais sur le Closed Captioning.
Et même un blog sur le CC.


Technorati Tags: , , , , , ,

2006-06-08

Rencontre Yulblog


Soirée vraiment réussi hier soir à la Quincaillerie. La grande majorité des gens présent semblent avoir aimé ce nouvel endroit très aéré avec ses grandes tables à l'avant qui permettent de mieux socialiser entre férues des carnets Web. Une trentaine de convives qui ont dû répondre à cette petite question salée.



Technorati Tags: ,

2006-06-07

Dico : Cannibalisation Web

Historique de la Cannibalisation Web ?

C'est ma définition/traduction de la parade "mirroring" utilisé par les optimisateurs peu scrupuleux de l'époque pré-marketing Web pour avoir le plus de résultats possibles dans la première page de résultats des moteurs de recherche. Ces gens dupliquaient tout simplement et intégralement de nombreuses pages de leur site sur deux ou de multiples noms de domaine différents pour accaparer le maximum de résultats dans la première page des moteurs de recherche.

Cette expulsion massive des optimisateurs peu scrupuleux (black hat) utilisant cette technique est apparu à ma souvenance pour la première fois dans le monde de l'optimisation Web il y a quelques années lors de la célèbre mise à jour des algorithmes de Google prénommé par Brett Tabke le "Florida update" il y a 3 ans en à la mi-novembre. Un vrai tsunami. Comme vous le voyez dans le liens ci-haut, c'est tout de même près de 60,000 pages et des dizaine de milliers de "post dans les forums spécialisés qui ont été ébranlé de ces techniques douteuses à l'époque et qui ont été plus ou moins évacués des moteurs de recherche.

Pourquoi je reviens sur cette très vieille affaire, dixit à l'échelle Internet ?

En analysant aujourd'hui la communication Web d'un nouveau client, j'ai remarqué que son nouveau site spécifique pour mieux développer son produit vedette avait utilisé en partie les mêmes textes que sur le site mère. Erreur ! Même si les pages du nouveau site sont tout de même indexées par Google (donc pas totalement bannies), elles n'apparaissent jamais dans une recherche très spécifique du style "dix mots-clés entre guillemets" qui pourtant sont tous contenus dans les pages des deux sites? Seul le site de la maison mère apparaît dans les résultats !

C'est me semble-t'il plus pénalisant depuis le nouveau update du mois de mars par Google surnommé Bigdaddy qui semble encore plus tatillon sur cette pratique. Et je trouve ça parfaitement logique et même très bien.

Si l'on transpose cela dans la vraie vie : Je connais pas beaucoup de succursales de Jean-Coutu de la côte-nord ou du Lac St-Jean où on utiliserait le même phrasé pour me répondre sur une question que si je contactait le siège social de l'entreprise.

Diversifiez votre écriture rédactionnelle selon votre clientèle. Dans le site du siège social vous pouvez utiliser un style d'écriture plus généraliste et de langage plus soigné et dans vos sites spécifiques et/ou régionaux, utilisez un style plus technique et s'approchant plus du language populaire en décrivant les problèmes et solutions que vos produits et/ou services solutionnnent !!!

Technorati Tags: , ,

2006-06-02

Surf qui peut 2006



Agréable rencontre hier à l'événement Surf qui peut 2006 sur une superbe terrasse de l'île des Soeurs organisé par l'IAB, Canoe et Sympatico /Msn.

J'ai été surpris de la meilleure compréhension du médium internet par les intervenants marketing que par le passé ou lorsque je mentionnais "Skype" ou "Firefox" dans une conversation on me prenait pour un martien. Il y a de l'espoir !