14 nov. 2007

Cher Web Marketeux sur FaceBook : 20,000 articles et 7 millions de Canadiens ne garantissent pas une campagne efficace !

À la réunion non-formelle du FaceBook Camp Montreal, tenu il y exactement une semaine, j'ai été surpris par la taille des yeux et la surprise des participants du monde du volet marketing quand les diapos sur les statistiques ont été projetés :

Désolé Julien qui toi connais bien le médium, tu étais dans la mauvaise rangée ;-)

J'ai alors songé... Ouille, il va y avoir une folle spéculation pour un médium qui ne se prête pas à de la publicité traditionelle, mais vraiment pas.

Depuis, les publicités sur FaceBook ont augmentés, pas seulement à cause du Facebook Camp De Montréal, mais aussi des 19,354 articles de Google News sur FaceBook uniquement dans la dernière semaine, et les 58,192 billets de blog dans la même période, qui ne garantiront en rien une campagne efficace.

Qu'on le dise, les taux sur la demi-douzaine de campagnes que j'ai essayés n'ont jamais dépassé le 1.1% et leurs moyennes c'est du 0.2% de retour, même en ciblant habilement les régions et allant jusqu'à profiler les goûts musicaux dans certaines campagnes ciblées. L'article de cette semaine du Business Week arrive près des mêmes résultats.

Si je vous parle de ceci, c'est que j'ai vu passer, dans ce seul début de semaine, 4 devis pour des campagnes FB chez mes clients à qui j'ai mentionné que ; oui FaceBook est la saveur de l'année, mais qu'un réseau social, c'est tout simplement qu'un forum de discussion à la sauce 2.0 ou qu'un BBS 2.0 sur l'extasie additionné de stéroïdes, où les retours de flammes peuvent carboniser votre image de marque et se retourner contre vous. Il faut évaluer, sonder et surtout y aller avec doigté.

La publicité doit se faire avec une extrême finesse dans un réseau


Pour ceux qui connaissent les forums, - on laisse les BBS aux ancêtres -, quand quelqu'un vient "disturber" ton environnement cela se fait vite sentir et même quand c'est négligeable (contribution relayé en poubelle).

Des fois c'est beaucoup plus virulent, même sur des blogs (partie 1, partie 2 et cela déboule dans les médias plus tradionnels et finit par ternir la marque. MAJ: Pendant que j'écrivais ce billet Étienne Denis m'a sidéré, non pas par sa franchise et sa relative naïveté de la blogosphère d'ici, mais spécialement par un des intervenants de son billet qui ne semblait pas savoir que son patron avait dû se faire pardonner pour la pire gaffe blogosphérique à ce jour (MAJ) mon commentaire est en attente de modération à cette heure !

Comment faire ?

Usez de tactique très subtile dans ces communautés. Je ne dévoilerez pas ici toutes mes astuces, mais en voici une qui avait bien fonctionné à l'époque, à un coût ridicule:

J'ai déjà attirer plus de 4,000 visiteurs en moins de 3 jours provenant d'un forum américain tout simplement en décrivant un bogue assez complexe (voulu) sur un nouveau site d'un client. Le pire c'est qu'avec ces visiteurs, j'ai eu 5.8 % de conversion en plus d'avoir quelques super bonnes suggestions pour améliorer d'autres points faibles du site. Coût ? Ridiculement bas, et ce sans compter les nombreux conseils gratuits. J'ai utilisé exactement la même stratégie 2 jours plus tard sur un forum français (mais avec un bogue plus simple) ; 3,150 visiteurs, 4.7 % de conversion, (moins de suggestions par contre). Au final, mon client avait acquis en prime 147 liens de PR4 qui lui a fait démarrer sa business assez solidement sur la Toile.

Morale : Soignez imaginatif et allez-y avec des campagnes à moyen termes et très diversifiés sur une même plateforme !

1 commentaire :

Philippe a dit...

Aouch, concernant le billet de l'AMM, je suis également sidéré de voir tant de légèreté et d'inconscience de la part de certains pros de la com. Ils devraient cacher la liste de leurs clients dans un coffre fort.