4 janv. 2008

La guerre des réseaux et des données: L'ouverture doit avoir lieu

Dans l'affaire Facebook vs Scoble, le débat des données personnelles fait de nouveau rage sur la Toile et elle me fait toujours aussi marrer.

  1. Le Web n'a pas de frontière
  2. Toutes actions et/ou dépôt d'informations ne seront jamais vraiment confidentielles sur le Web, même dans des sites avec inscription obligatoire et spécialement si ces sites utilisent des API.
  3. Quand la plupart de ces réseaux ont comme première force le contenu généré par les utilisateur, alors merde assumé que ce contenu puissent être transféré ailleurs.
  4. Quand vous nous proposez d'enfreindre les conditions d'utilisation des trois grands services de courriels en ligne (Gmail, Yahoo Mail et Hotmail) avec votre outil de téléchargement de nos carnets d'adresse, alors vous devriez obligatoirement nous offrir un outil de téléversement de ces mêmes données vers l'extérieur !

C'est aussi simple que cela. Je trouve très hypocrite la réaction de Facebook de garder fermée l'accès à nos propres données sans possibilité d'exportation.

2 commentaires :

Axle Munshine a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Axle Munshine a dit...

Le problème de Facebook est qu'ils ne donnent pas accès aux emails et numéro de téléphone via l'API.

De là est née la nécessité de créer un robot pour déterminer les emails et numéro de téléphone via les images affichées dans les profils. Le comportement de ce robot a causé des problèmes à Scoble à cause des Terms of Use de Facebook.

S'ils donnaient une façon simple aux utilisateurs de spécifier si leurs emails et numéro de téléphones, on risquerait de se faire spammer par des créateur d'applications et il y aurait une révolte des utilisateurs. S'ils mettaient des outils facile de privacy pour donner accès ou non aux emails et numéros de téléphone, alors j'imagine que la majorité des applications n'y aurait toujours pas accès.

La seule solution pour Facebook serait d'offrir via leur API de se brancher sur un profil via son mot de passe de Facebook pour avoir accès à ces données protégées comme celà est fait pour les autres services. Il suffirait alors d'avoir assez de "trust" pour un service pour leur donner notre mot de passe pour aller chercher nos données protégées (emails et téléphones des amis).

Pour le reste des données, c'est déjà tout accessible via l'API.

Jerome Paradis