27 janv. 2008

Pourquoi un journal Le Devoir en version Flash ?

En étant attiré par le titre de ce billet, qui me laissait croire que Carl Fugère serait de nouveau dans le monde du journalisme au journal Le Devoir, c'est plutôt un billet au style publi-reportage pour Papier Virtuel, que je suis tombé hier après-midi.

À la fin de la plogue, un lien vers une version vituelle en Flash du journal Le Devoir et qui donne une erreur sur le site de PV.

Par contre en effaçant les répertoires, je suis tombé hier sur la dernière version du journal. Ici celle du week-end dernier:

Le journal Le Devoir nous apparaissait hier donc en format Flash. Aujourd'hui c'est son télé-horaire du week-end dans ce format.

Mais quel est donc l'intérêt du Devoir dans ce format Flash ? Les annonceurs classiques qui seront compilés dans les statistiques Web de l'ABB ? J'en doute ! Les liens vers les annonceurs ? Ils peuvent faire la même chose sur leur site web actuel. Je comprendrais si le journal Le Devoir n'aurait pas de site Web, mais ne comprends rien à cette initiative.

Cette énumération des sept raisons ne tiens pas la route non plus sauf sur quatre ou cinq énoncés sur la quarantaine évoquées comparé à un site Web de média d'aujourd'hui.

Je ne comprends pas. Que quelqu'un m'explique ce retour vers ses solutions qui ont rempis l'ère post bulles ? Ces "Flash Reader" ont été testés depuis plusieurs années et non jamais fait aucune preuve de rentabilité et celui-ci est plutôt pénible en usabilité.

4 commentaires :

cfd a dit...

Le Devoir dira par la suite qu'ils n'ont pas beaucoup de budget pour l'Internet. Pourquoi ne suivent-ils pas la trace des grands comme le NewYork Times, qui investi dans l'ouverture (tous les textes disponibles) et dans la modernité (version pour iPhone, galeries photos, etc.)

Hâte de voir comment VDL2 va se défendre d'être derrière cette vision là! Le papier virtuel ça ne sert qu'un client: l'administration du journal qui se conforte de voir le pagecurl et qui s'imagine que le papier ça se "fake" sur Internet...

Eric Baillargeon a dit...

@CFD
Je suis quasiment certain que VDL2 n'est pas derrière ce projet. Je crois plutôt a un test ou a une initiative indépendante.

cfd a dit...

@Eric:
Je suis tout aussi certain que VDL2 n'est pas derrière ça, je taquinais... :)

On pourrait jaser longtemps des entreprises qui confient leur stratégie à des tiers, sans les consulter par la suite...

Je me demande encore où sont passé les blogues du Devoir, quand même pionnier dans ce domaine...

Julien a dit...

Je suis journaliste et mon article sur Carl Fugère et Papier Virtuel n'avait rien à voir avec un publi-reportage. Contrairement à vous, je n'ai aucun intérêt dans aucune entreprise Internet ni aucun client dont je doive «optimiser la communication» sur Internet. Je suis insulté par votre insinuation totalement gratuite à mon égard.