5 févr. 2008

Scoble sur l'affaire Yahoo-Microsoft

J'adhère parfaitement à ce constat, et moi aussi, j'ai été extrêmement surpris à la lecture de la réponse de Google envers ce deal, pour ensuite comprendre que c'était une tactique pour faire traîner les choses en longueur.

Yahoo ne m'a jamais emballer, sauf une unique fois, car depuis ses nombreuses acquisitions (parfois très coûteuses), il n'y en a pas beaucoup qui sont devenus des produits ou services phares par la suite à l'exception de Flickr mais qui n'aurait pas vraiment eu besoin de Yahoo si Ludicorp aurait été moins pressé.

Que ce soit Broadcast.com en 2000 pour 5.7 milliards ou encore les 432 millions pour Egroups qui stagne toujours maintenant sous le nom YahooGroups et où le seul changement en 8 ans fut d'y mettre de la publicité, les bons coups sont plutôt rare chez Yahoo.

Aucun commentaire :